Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2017

Toulouse : une piste prometteuse dans la lutte contre le diabète

diabete_bis.jpg

Le rôle de l’apeline

Une équipe médicinale toulousaine, AdipOlab vient de démontrer l’efficacité d’une protéine spécifique dans la lutte contre le diabète : l’apeline. Manuel Hattinguais vous rappelle que cette protéine est synthétisée et sécrétée par les cellules du tissu adipeux et directement en lien avec la régulation du glucose dans l’organisme. L’apeline permettrait en outre de sensibiliser davantage les cellules à l’insuline, indispensable pour réguler le sucre dans le sang.

Des résultats concluants sur l’Homme et la souris

L’équipe toulousaine AdipOlab constituée de l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires, de l’Inserm et de l’Université Toulouse III Paul-Sabatier avait démontré l’efficacité d’injections d’apeline pour améliorer l’état d’une souris obèse diabétique au cours de travaux publiés en 2008 dans la revue Cell Metabolism.

9 ans plus tard, en 2017, les tests s’avèrent concluants chez l’Homme également à la suite d’essais cliniques menés au CHU de Toulouse dans le service de diabétologie du docteur Gourdy, indique Manuel Hattinguais. Un premier patient avait reçu, en 2014, des injections d’apeline. Par ailleurs, 16 autres patients en surpoids mais non atteints de diabète avaient quant à eux reçu de l’insuline et de l’apeline en injection à des doses différentes.

Ainsi, le groupe ayant reçu la plus faible dose d’apeline a mieux assimilé le glucose circulant dans le sang. Par ailleurs, les cellules des patients récepteurs d’une dose plus importante ont vu leur sensibilité accrue à l’insuline. Autre constat encourageant : aucun effet secondaire n’a jusqu’alors été détecté. L’apeline a en effet pour particularité d’utiliser la capacité du corps à brûler de l’énergie par le muscle et non pas d’utiliser de substrats énergétiques par le foie.

D’autres essais cliniques sont en cours auprès de neuf patients diabétiques avec des résultats attendus pour la fin de l’année. Une apeline de synthèse sera par ailleurs bientôt mise au point par les industriels pharmaceutiques.

Les commentaires sont fermés.