Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/03/2017

Tatouage : quelques bonnes pratiques à connaître

Plus d’un français sur dix est aujourd’hui tatoué. Le tatouage séduit toutes les tranches d’âges et toutes les classes de la société. Pourtant, cette pratique n’est pas sans danger. Voici 3 conseils avant de sauter le pas :

  1. S’assurer d’être «tattoo-compatible » : vous avez des problèmes de peau comme un psoriasis ? Le tatouage n’est pas conseillé. Il risque d’entraîner l’aggravation des symptômes. Les grains de beauté à risque doivent être examinés avant le passage à l’acte, tout comme les tâches de rousseur. Une visite chez le dermatologue vous permettra de savoir si un tatouage est envisageable selon la qualité de votre peau.
  2. Bien choisir son tatoueur : Au-delà du trait de crayon, choisissez aussi votre tatoueur pour sa rigueur parce qu’une personne sur dix souffre de réactions cutanées après s’être fait tatouer. Il faut néanmoins savoir que démangeaisons et gonflements sont des réactions fréquentes suite à un tatouage. Celles-ci disparaissent quelques jours à une semaine après le tatouage. Dans le cas inverse, n’hésitez pas à consulter un médecin, dermatologue, ou votre tatoueur. Assurez-vous d’ailleurs que ce dernier respecte les règles d’hygiène élémentaire : la désinfection de ses mains, de son matériel et de la zone à tatouer, qui doit aussi être rasée.
  3. Bien choisir son encre de tatouage : mercure, nickel, plomb…certaines encres contiennent des composants toxiques, voire cancérigènes. Les encres rouges et noires sont notamment pointées du doigt. Il n’existe à l’heure actuelle pas d’alternative « propre » ou biologique. Quelque soit l’encre et la couleur que vous choisissez, elle doit toujours être logotée « CE » donc conformes aux normes européennes.

Manuel Hattinguais

Les commentaires sont fermés.