Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2017

La réaction allergique

On estime de 25 à 30% les français souffrant d’allergies chroniques.

allergie.png

Les réactions allergiques sont dues à des substances que notre organisme considère soudainement comme nocives.

Ces substances comme le pollen des arbres ou les acariens sont appelés allergènes. Lorsque l’organisme est exposé pour la première fois à un allergène, les globules blancs produisent des anticorps qui préparent le système immunitaire à des prochaines rencontres avec ce même allergène.

Les anticorps se fixent aux mastocytes, des cellules spécifiques que l’on trouve dans les tissus des systèmes respiratoires et digestifs. En cas d’exposition renouvelée, même à une quantité infime d’allergènes, les mastocytes sont activés et libèrent une substance appelée histamine. Une fois libérée, l’histamine se fixe aux récepteurs des cellules avoisinantes.

Ces récepteurs interagissent avec d’autres substances du corps et ordonnent aux autres vaisseaux sanguins avoisinants de se gonfler et de sécréter davantage de liquide, d’où l’apparition de symptômes comme l’éternuement, le nez qui coule ou les yeux qui pleurent.

Les anti-staminiques sont des médicaments qui protègent les cellules d’autres effets allergiques dus à l’histamine. Ils se lient aux récepteurs et les empêchent ainsi de fixer l’histamine. De ce fait, l’histamine ne peut plus causer de réaction chimique à l’intérieur des cellules. Les symptômes de l’allergie sont alors éliminés.

Retranscription proposée par le docteur Hattinguais d'après la vidéo : source

Les commentaires sont fermés.