Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2016

Des cellules souches pour un pancréas artificiel

Un partenariat pour lutter contre le diabète

A Strasbourg, la société de biotechnologies Defymed a pu bénéficier des cellules souches dans l’optique de les implanter et faire fonctionner dans un pancréas artificiel. S’il est mené à bien, ce projet représenterait une avancée considérable dans la lutte contre le diabète.

A l’issue du partenariat avec la société américaine Semma Therapeutics, Defymed a pu se procurer ces cellules souches. Cette société dispose déjà d’un pancréas artificiel du nom de Mailpan et les cellules souches comme celles fournies à Strasbourg vont permettre de tester ce pancréas pour mieux combattre le diabète insulinodépendant.

recherche,diabète,manuel hattinguais,docteur manuel hattinguais

Fonctionnement sur l’organisme

L’organe artificiel se présente sous la forme d’une poche en polymère qui sera implantée dans l’abdomen des individus souffrant de diabète grâce à une courte intervention chirurgicale. Cette poche contiendra les fameuses cellules souches sécrétant de l’insuline pour permettre aux patients de réguler de manière quasi naturelle leur taux de sucre dans le sang et leur évitant ainsi de devoir s’injecter eux-mêmes de l’insuline.

Afin d’écarter tout risque de rejet des cellules implantées, le pancréas artificiel est constitué d’une poche semi-perméable laissant passer les nutriments, le glucose, l’insuline et bien sur l’oxygène tout en restant perméable au système immunitaire.

Un essai clinique sur l’homme de ces cellules est prévu pour 2019 aux Etats-Unis seulement dans un premier temps. En effet, la réglementation sur les cellules souches est plus souple qu’en France, ce qui facilite l’accès aux essais cliniques dans le cadre de la recherche médicale.

Source sur le 20minutes

Manuel Hattinguais

Les commentaires sont fermés.